Partir en croisière

Imprévu en croisière, retard ou maladie : que faire ?

VOYAGE

Partir en croisière est le rêve de toute une vie. Il permet de découvrir de nouveaux horizons dans une ambiance de détente et un environnement serein. Par ailleurs, des imprévus peuvent survenir et bousculer le déroulement du séjour. Pour y faire face, la solution est de souscrire à une assurance.

Se prémunir contre les risques d’annulation

Le décès d’un proche, un accident ou encore un congé non accordé au dernier moment, autant d’imprévus peuvent contraindre à annuler un séjour. Si tel est le cas, l’agence de voyage retiendra des frais d’annulation pouvant aller de 25 à 100% du prix du voyage. Ces frais sont d’autant plus élevés si la date d’annulation est proche de la date de départ. L’assurance voyage, par contre, garantit un remboursement et une possibilité de réserver à une date ultérieure. En cas d’empêchement, le premier réflexe est donc d’informer son assureur soit par écrit soit par mail ; le remboursement des frais se fera en fonction de la date d’annulation. Toutefois, il est nécessaire de se renseigner sur les conditions d’annulation, car elles sont souvent restrictives. Certaines assurances, par exemple, n’offrent pas de garantie en cas de cambriolage ou si l’annulation à lieu durant la semaine qui précède le voyage.

Si le paiement du voyage s’est fait par carte bancaire, les frais seront certes remboursés en cas d’annulation, mais le taux de remboursement reste faible d’où l’importance d’une assurance voyage.

Une assistance en cas de maladie

La présence d’un médecin à bord d’un navire n’est pas garantie. En cas de maladie, des frais de consultation et de soins viendront alors s’ajouter au budget. L’assurance permet de bénéficier d’une assistance médicale et un remboursement de tous les services. Un autre avantage de l’assurance voyage est qu’elle permet un rapatriement au port le plus près ou à la ville d’escale par transport héliporté en cas de maladie grave.  Dans le cas d’un décès, l’assurance s’engage également à couvrir le retour de la dépouille évitant les frais de rapatriement à la famille.

Cependant, il faut savoir que si l’on tombe malade faute d’avoir pris les médicaments prescrits, l’assurance pourrait se soustraire de toute obligation. Il faudra ainsi prévoir des médicaments en quantités suffisantes. De même, les activités tout au long du séjour doivent être sécurisées, car l’assurance ne couvrira pas une blessure si l’activité est risquée. Accéder à santors pour découvrir cette mutuelle santé

Anticiper les risques de retard

C’est la hantise de nombreux voyageurs d’arriver en retard pour un départ en vacances. Face à cela, un journal de bord est distribué chaque matin à bord du navire. Ce journal donne des renseignements concernant les différentes escales à visiter et indique les coordonnées d’une personne-ressource à contacter en cas de problème. Après avoir communiqué avec la personne-ressource, le voyageur devra contacter l’assistance voyage. Elle prendra en charge le vol pour accéder à la prochaine escale.

Dans la mesure où c’est le navire de croisière qui a un retard de plus d’une heure, l’assurance offre les rafraîchissements et la restauration nécessaire. Si le départes est reporté au lendemain, elle prendra en charge les frais de déplacement et d’hébergement.

Vous aimez alors partagez
Facebook Comments