vercors

Les meilleurs spots de canyoning dans le massif du Vercors

EUROPE

Durant la seconde guerre mondiale, le Vercors fut historiquement un haut lieu de la résistance française. En effet, sa géographie montagneuse était propice pour se cacher et résister. Aujourd’hui, c’est un lieu géré par un PNR (Parc Naturel Régional), eldorado des randonnées et des sports de montagne. Dans cet article, nous allons vous parler d’un sport, le canyoning, qui consiste à descendre les rivières à la nage, en marchant, en rappel dans les cascades, ou via des sauts et des toboggans naturels. On répertorie pas moins de 60 canyons dans le massif. Voici une sélection des parcours les plus intéressants.

Les canyons d’initiation situés dans le massif du Vercors.

Le canyon du Furon

Il est parfait pour s’initier à l’activité. Il se trouve à quelques kilomètres de la ville de Grenoble. Il comprend des sauts pouvant aller jusqu’à dix sept mètres, des toboggans naturels et des descentes en rappel avec la fameuse cascade de Tuff qui mesure 20 mètres. Faire du canyoning au Furon vous permettra de mettre le pied à l’étrier et d’attraper le virus du canyoning. Il s’adresse à des débutants. Son engagement est plutôt modéré et il est donc facilement possible de sortir du canyon en cas de problème. Le canyon du Furon sera particulièrement recommandé durant les grosses chaleurs d’été afin de se mettre au frais dans cette gorge creusée au cœur de la forêt.

Le canyon du Versoud

Ce canyon est également recommandé pour une initiation en toute sérénité. C’est un concentré de canyonisme. En effet, tous les obstacles s’enchaînent les uns à la suite des autres quasiment sans partie de marche entre. Il est possible d’installer des tyroliennes, de sauter jusqu’à 10 mètres de hauteur, de glisser sur les quelques toboggans naturels façonnés par le temps. À noter cependant que ce canyon est actuellement interdit à cause d’un problème sur le chemin d’accès. Des travaux sur une canalisation empêche d’atteindre le départ du parcours. La mairie a mis un arrêté préfectoral d’interdiction jusqu’à la fin du chantier.

Le célèbre canyon des Écouges

Situé entre Valence et la cuvette grenobloise, les Écouges ou la descente de la rivière de La Drévenne reste le parcours emblématique du Vercors. Sauts, toboggans naturels et paysages de rêve ponctuent la descente. Depuis la route, on peut observer la cascade finale de la première partie qui culmine à 70 mètres de hauteur. Les Écouges sont cependant réservées à des pratiquants expérimentées, une erreur peut coûter très chère. Le débit est généralement important. L’engagement surtout dans la première partie est maximal. Il est impossible de sortir du canyon en cas de problèmes. Ce canyon attire des passionnés de toute la France. Il se déroule régulièrement les tests pour les formations des futurs guides de canyoning passant le DE Canyonisme permettant de travailler contre rémunération.

Les grandes verticales du Vercors.

La partie haute du canyon du Versoud

Les amoureux de ce sport adorent les descentes en rappel et passer à travers des cascades esthétiques. Le Vercors a façonné des descentes avec des cascades énormes de plus de 100 mètres. La partie haute du canyon du Versoud propose une verticale de 150 mètres à fractionner en plusieurs rappels.

Le canyon de Ruzand

Le canyon du Ruzand situé juste en face de Saint Marcellin propose une cascade de 150 mètres avec un relais suspendu mémorable. Ce canyon se fait lorsqu’il n’y a pas de vent. Sinon ce relai arrosé peut devenir une vraie torture et agir comme un fouet qui sévit au fil du vent. Comme les Écouges, ce parcours est réservé à des pratiquants aguerris et passionnés.

La plus grande cascade : Moulin Marquis.

Enfin dans le Vercors drômois se trouve le canyon de Moulin Marquis avec une sorte de labyrinthe de descentes en rappel permettant la descente d’une cascade de 360 mètres. Prenez votre boussole et une carte car il est très facile de se perdre dans cette énorme cascade. De plus, les relais ne sont pas toujours équipés et il est souvent nécessaire de descendre sur des arbres. Le Moulin Marquis demeure être le canyon le plus vertical de la région et l’une des plus haute cascade de France. C’est une journée un peu spéciale qui vous attend dans ce canyon drômois. On est plus dans de la recherche d’itinéraires que dans une descente de canyon classique.

Le Neyron où l’art de faire du canyoning quand tous les autres parcours sont en crus.

Pour les vraies addicts, il est hors de questions de passer un week-end sans mettre la combinaison. Le Neyron est là pour ça. C’est un canyon quasiment tout le temps sec sauf lors de périodes intenses de pluie. C’est pratique car il est tout à fait possible de faire du canyoning après des méga orages dans ce canyon qui est composé quand même d’une cascade de 40 mètres. Une autre particularité de ce canyon est de sa vasque en forme de cœur. La nature sait très bien délivrer des messages d’amour.

Canyoning et Spéléo : la rivière Gournier.

Même si nous sortons du champs du canyonisme, il faut savoir que le Vercors abrite l’une des plus belle rivière souterraine de France. La rivière Gournier se fait en aller et retour et offre des vues souterraines exceptionnelles. Globalement, tout le massif est un vrai gruyère et offre la possibilité de parcourir de nombreux gouffres, rivières et vasques enfouies sous la terre.

En conclusion, le massif du Vercors est un lieu vraiment merveilleux pour la pratique du canyoning. D’autres activités sont possibles comme la spéléologie, l’alpinisme hivernale, la grimpe en grande voie sur les contreforts des balcons Est, le ski de randonnée ou le ski nordique. Situé entre Grenoble, Valence et Die, cette région est à la fois sauvage avec une faune et une flore variées et préservées et proche de grands axes de communication ce qui en fait un endroit top pour vivre. Vous pourrez trouver du boulot et en même temps vous éclatez les week-ends dans des lieux complètement insolites.

Vous aimez alors partagez
Facebook Comments